jeudi 23 juin 2016

Atelier de travail au Bureau de Coordination de la CONALD avec les acteurs de la chaîne pénale sur les dossiers de drogue - 23 Juin 2016

En prélude à la célébration de la Journée internationale de lutte contre la drogue, le Bureau de Coordination de la Commission Nationale de lutte contre la Drogue (CONALD) organise un atelier de travail avec les acteurs de la chaîne pénale des juridictions de Port-au-Prince, de Mirebalais et de la Croix-des-Bouquets, en vue de discuter sur les réalités des dossiers des personnes contrevenantes à la loi et des suivis judiciaires, [en rapport à] des crimes liés au trafic illicite de la drogue et de prendre les décisions qui s'imposent pour combattre les problèmes constatés au niveau de la Justice sur les dossiers y afférents. 

Le Coordonnateur du Bureau de Coordination, Dr. Martineau Guerrier, a réitéré son engagement à mettre en œuvre la politique du Gouvernement, à travers cette rencontre, à lutter efficacement contre le fléau de la drogue, notamment en renforçant  les acteurs répressifs devant dissuader les réseaux criminels qui utilisent le territoire haïtien pour faire transiter des stupéfiants vers les marchés nord-américains. Aussi, il a soutenu l'initiative de son Responsable de l'Offre, Me Moline, d'avoir permis la réalisation de cette session de travail.

Ce dernier présente les objectifs de cette rencontre dans l'interview qui suit, réalisé avec le Responsable de l'Observatoire Haïtien des drogues, M. Jean Alain Bernadel: 

video

lundi 17 novembre 2014

NOTE DE PRESSE



Le Bureau de coordination de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD) tient à informer le public en général que la CONALD en collaboration avec la CARITAS St Antoine et la Mairie de Carrefour organisent une session de formation de deux jours les 19 et 20 novembre 2014 dans le cadre de la mise en place des Coalitions de lutte contre la drogue dans la Commune de Carrefour avec l’appui technique de la Communauté de Coalitions Anti-Drogues des Amériques (CADCA).

A cet effet, le Bureau de coordination de la CONALD invite la presse parlée écrite et télévisée à couvrir le lancement officiel de cette session de formation le mercredi 19 novembre 2014 à 9 : 30 AM à la Mairie de Carrefour sise à Diquini.

Le Bureau de coordination de la CONALD réitère son engagement à lutter pour une société saine, sans drogue et à freiner la dépravation des familles haïtiennes dont les membres sont en proie à la dépendance aux drogues.

samedi 15 novembre 2014

Surprenante arrestion du commissaire de police de Léogane pour trafic illicite de drogue!

Le commissaire de police Claude Télémaque, responsable du commissariat de Léogane a été arrêté le Jeudi 13 novembre pour trafic illicite de drogue. Cette opération a été menée par la DCPJ et le BLTS qui ne lésine pas, même avec leur collègue policier, sur les questions de drogue. Cette arrestation surprenante intervient dans une dynamique où le gouvernement Martelly/ Lamothe s'engage dans une lutte acharnée contre toute forme de corruption qui gangrène la société.

Le commissaire fut déporté le même jour dans le cadre de ce dossier.

mercredi 2 juillet 2014

Haïti: 25ième célébration de la Journée Internationale de lutte contre la drogue



Lutte contre la drogue en Haïti, quelle législation? C'est autour de ce thème que le Bureau de coordination de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD), sous le leadership du Major David Basile, coordonnateur de la CONALD, a célébré cette année la 25eme journée internationale contre le trafic et l’abus des drogues. A cet effet, un forum de discussions et d’échanges a été organisé à l’hôtel Royal Oasis à Pétion-Ville le 26 juin dernier sous le haut patronage de la primature. 

Allocution du coordonateur de la CONALD lors du lancement du Forum, Major David Basile

Ce symposium a vu réunir des membres du pouvoir exécutif, judiciaire et législatif dont le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, vice-président de la CONALD, Me Jean Renel Sanon; le président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judicaire, Me Anel Alexis Joseph; et le Président de l’Assemblée Nationale, Mr Simon Dieuseul Desras.  Des acteurs policiers et judiciaires, des psychologues, des psychiatres, des travailleurs sociaux et des experts intervenant dans la lutte contre le trafic de drogues et le problème de la toxicomanie étaient présents pour discuter de la législation haïtienne en matière de drogue afin de recueillir des idées devant conduire à des propositions de solution face aux nouvelles réalités du trafic de drogue et de la consommation des substances psychotropes. 

Vue partielle de la foule

Comme souhaité par le Bureau de coordination de la CONALD, c’était l’occasion pour l’ensemble des autorités policières et judiciaires de faire ressortir les faiblesses et les manquements des textes de loi existants sur le trafic de drogue et les crimes connexes comme le blanchiment des avoirs. Principalement, les interventions ont touché les difficultés rencontrées par les commissaires de gouvernement et les magistrats dans le cadre de la mise en application des textes de loi en vigueur, en particulier la loi du 7 août 2001. Il a été donc révélé à travers les discussions l’urgente nécessité de réviser les lois existantes.  
Du côté du problème de l’abus des drogues, la Directrice de l’Association pour la Prévention de l’Alcoolisme et autres Accoutumances Chimiques (APAAC), Mme Gaëtane Auguste, a parlé d’une nouvelle drogue qui défraie la chronique dans le milieu des jeunes qu’on appelle SHISHA. C’est une substance très nocive pour la santé mais pourtant qui se vend sans problème dans les supermarchés.
Les participants ont montré leur enthousiasme à ce que des modifications soient portées aux textes légaux existants afin de doter le pays d'une législation plus adaptée.
Cette journée a été l'occasion également de décorer certaines personnalités qui par leurs efforts ont permis à mieux cerner la problématique de drogue en Haiti. De plus, certains élèves considérés comme des pairs éducateurs dans la prévention contre l'abus des drogues ont reçus des primes d'encouragement de la part du Bureau de coordination de la CONALD, grâce aux sponsors de la DIGICEL.
Les récipiendaires et le Staff de la CONALD

Les informations recueillies à travers cet atelier de travail serviront à l'élaboration de la nouvelle stratégie nationale de lutte contre la drogue pour le quinquennat 2015-2020

vendredi 18 avril 2014

Enquête scolaire sur les drogues: des jeunes étudiants et professionnels formés pour la collecte des données

Ce mercredi 16 avril 2014 a marqué la fin des trois journées de formation réalisées au profit des étudiants et professionnels qui ont été choisis parmi plusieurs autres candidats  pour la collecte des données dans le cadre de la troisième enquête scolaire sur l’utilisation et la prévalence de consommation des drogues chez les élèves du secondaire.



Les participants et quelques intervenants à la formation


Pendant ces trois jours, les enquêteurs et les superviseurs ont pu bénéficier de plusieurs interventions et des présentations qui les aideront à coup sûr à accomplir leur tâche avec beaucoup de professionnalisme.  Il s'est avéré qu'ils sont à même maintenant de démarrer avec la phase de terrain qui débutera normalement à partir du 21 avril 2014 et doit durer environ une semaine.

Quelques intervenants de l'Observatoire Haitien des Drogues (OHD) et l'Administratrice de la CONALD



Le Dr Roger Malary lors de son intervention


Plusieurs équipes vont être déployées afin que toutes les écoles sélectionnées soient touchées pendant la période prévue pour la collecte des données. A noter que pour faciliter le travail des enquêteurs, des visites préparatoires ont été déjà effectuées une semaine avant au niveau des écoles faisant partie de l’échantillon de l’étude.   

Quelques participants

La CONALD a lancé sa troisième enquête nationale sur l’utilisation des drogues au niveau des écoles secondaires

Le Bureau de Coordination de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD), à travers l’Observatoire Haïtien des Drogues (OHD), a lancé officiellement ce lundi 14 avril 2014, à l’hôtel Ritz Kinam II, à Pétion-Ville, une troisième enquête nationale sur l’utilisation et la prévalence de consommation des substances psychotropes chez les élèves du secondaire. C'était aussi l'occasion de démarrer avec un séminaire de formation de trois jours à l’intention des agents qui serviront à la collecte des données auprès des élèves faisant partie des écoles échantillonnées. 


De gauche à droite: Le Dir. Exécutif, Me Moline Louis-Jeune Jr, le responsable de l'OHD, Mr Jean Alain Bernadel, Le Coordonnateur de la CONALD, Major David Basile et la Représentante de l'OEA.


En fait, depuis la dernière étude menée en 2009 où il a été observé que près de 60% des élèves du secondaire avaient déjà consommé de l’alcool au moins une fois au cours de leur vie et par ailleurs qu’environ 2% avaient déjà fumé de la marijuana, il devient alors impératif pour la CONALD d’évaluer la situation par rapport à l’année 2009.  Il s’agit en fait d’étudier l’évolution du problème de l’abus des drogues chez les élèves pour voir s’il y a augmentation ou diminution et de découvrir entre autres les nouvelles substances psychoactives qui peuvent être  en circulation chez les jeunes.

Vue partielle de l'assistance



De manière spécifique, les objectifs poursuivis en réalisant cette troisième enquête peuvent être résumés ainsi  :
  1.  Déterminer les prévalences (de mois, d’année et de jour) de consommation des substances psychotropes consommées par les élèves ;
  2. Analyser les connaissances, perceptions et attitudes des élèves  face aux drogues ;
  3. Analyser les caractéristiques sociales, démographiques et économiques des élèves qui consomment des drogues licites et illicites;
  4. Comprendre les impacts de la consommation des drogues sur la performance académique des élèves consommateurs et sur leur comportement en général ;
  5. Découvrir les principaux endroits du pays où l’accès aux drogues semble être plus facile.
Le Responsable du Secteur de la réduction de la Demande, Dr Martineau Guerrier et son assistante,  Mme Emica J. Excéus. 


Les informations qui seront recueillies à travers cette enquête vont aider la CONALD à mieux orienter ses programmes de sensibilisation contre les méfaits de la drogue. Aussi, avec les données de cette étude, la CONALD souhaite-t-elle fournir aux autorités qui interviennent dans la lutte contre la toxicomanie des données fiables pouvant leur permettre d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes de prévention qui tiennent compte de la réalité afin qu’elles soient plus efficaces dans leurs interventions. 


De gauche à droite: le Conseiller Technique de l'enquête, Joseph Yves Max Gabeaud, l'Assistant-responsable de l'OHD, Mr Joseph Jr Pierre, et Dr Maritneau Guerrier.