vendredi 18 avril 2014

Fin du séminaire de formation des agents de collecte

Ce mercredi 16 avril 2014 a marqué la fin des trois journées de formation réalisées au profit des agents qui ont été choisis pour la collecte des données dans le cadre de la troisième enquête scolaire sur l’utilisation et la prévalence de consommation des drogues chez les élèves du secondaire.



Les participants et quelques intervenants à la formation


Pendant ces trois jours, les enquêteurs et les superviseurs ont pu bénéficier de plusieurs interventions et des présentations qui les aideront à accomplir leur tâche avec beaucoup de professionnalisme.  Ils sont à même maintenant de démarrer avec la phase de terrain qui débutera normalement à partir du 21 avril 2014 et doit durer environ une semaine.

Quelques intervenants de l'Observatoire Haitien des Drogues (OHD) et l'Administratrice de la CONALD



Le Dr Roger Malary lors de son intervention


Plusieurs équipes vont être déployées afin que toutes les écoles sélectionnées soient touchées pendant la période prévue pour la collecte des données. A noter que pour faciliter le travail des enquêteurs, des visites préparatoires ont été déjà effectuées une semaine avant au niveau des écoles faisant partie de l’échantillon de l’étude.   

Quelques participants

La CONALD a lancé sa troisième enquête nationale sur l’utilisation des drogues au niveau des écoles secondaires

Le Bureau de Coordination de la Commission Nationale de Lutte contre la Drogue (CONALD), à travers l’Observatoire Haïtien des Drogues (OHD), a lancé officiellement ce lundi 14 avril 2014, à l’hôtel Ritz Kinam II, à Pétion-Ville, une troisième enquête nationale sur l’utilisation et la prévalence de consommation des substances psychotropes chez les élèves du secondaire. C'était aussi l'occasion de démarrer avec un séminaire de formation de trois jours à l’intention des agents qui serviront à la collecte des données auprès des élèves faisant partie des écoles échantillonnées. 


De gauche à droite: Le Dir. Exécutif, Me Moline Louis-Jeune Jr, le responsable de l'OHD, Mr Jean Alain Bernadel, Le Coordonnateur de la CONALD, Major David Basile et la Représentante de l'OEA.


En fait, depuis la dernière étude menée en 2009 où il a été observé que près de 60% des élèves du secondaire avaient déjà consommé de l’alcool au moins une fois au cours de leur vie et par ailleurs qu’environ 2% avaient déjà fumé de la marijuana, il devient alors impératif pour la CONALD d’évaluer la situation par rapport à l’année 2009.  Il s’agit en fait d’étudier l’évolution du problème de l’abus des drogues chez les élèves pour voir s’il y a augmentation ou diminution et de découvrir entre autres les nouvelles substances psychoactives qui peuvent être  en circulation chez les jeunes.

Vue partielle de l'assistance



De manière spécifique, les objectifs poursuivis en réalisant cette troisième enquête peuvent être résumés ainsi  :
  1.  Déterminer les prévalences (de mois, d’année et de jour) de consommation des substances psychotropes consommées par les élèves ;
  2. Analyser les connaissances, perceptions et attitudes des élèves  face aux drogues ;
  3. Analyser les caractéristiques sociales, démographiques et économiques des élèves qui consomment des drogues licites et illicites;
  4. Comprendre les impacts de la consommation des drogues sur la performance académique des élèves consommateurs et sur leur comportement en général ;
  5. Découvrir les principaux endroits du pays où l’accès aux drogues semble être plus facile.
Le Responsable du Secteur de la réduction de la Demande, Dr Martineau Guerrier et son assistante,  Mme Emica J. Excéus. 


Les informations qui seront recueillies à travers cette enquête vont aider la CONALD à mieux orienter ses programmes de sensibilisation contre les méfaits de la drogue. Aussi, avec les données de cette étude, la CONALD souhaite-t-elle fournir aux autorités qui interviennent dans la lutte contre la toxicomanie des données fiables pouvant leur permettre d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes de prévention qui tiennent compte de la réalité afin qu’elles soient plus efficaces dans leurs interventions. 


De gauche à droite: le Conseiller Technique de l'enquête, Joseph Yves Max Gabeaud, l'Assistant-responsable de l'OHD, Mr Joseph Jr Pierre, et Dr Maritneau Guerrier.

lundi 24 mars 2014

Haïti à la 57e session de la Commission des Stupéfiants à Vienne


En marge de la 57e session  de la Commission des Stupéfiants tenue à Vienne du 14 au 21 Mars 2014, le Ministre Basile a été reçu le mardi 18 mars, par le Directeur exécutif de l’ONUDC, M. Youri Fedotov. Après les salutations d’usage, le Ministre a remercié le Directeur Exécutif de l’accueil en dépit du calendrier chargé de ce dernier  pendant la session de la Commission. Le Ministre Basile  en a profité pour souligner qu’Haïti dans ses efforts de combattre la criminalité, souhaite une plus grande coopération avec l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le crime. Il a aussi fait état de la stratégie nationale de lutte contre la drogue  (2010-2015) qui sera bientôt actualisée  et que le concours de l’ONUDC serait nécessaire.  Enfin, le Ministre a exprimé le souhait de voir Haïti intégrée davantage les programmes de l’ONUDC.


 Ministre David Basile, coordonnateur de la CONALD et Mr Youri Fedotov, directeur exécutif de l’ONUDC


Mr Fedotov, pour sa part, a déclaré  que Haïti fait partie du programme de l’ONUDC pour la sous région des Caraïbes  pour lequel  des fonds supplémentaires sont recherchés en vue d’appuyer  des initiatives dans cette zone visant non seulement la lutte contre la drogue mais encore la lutte contre le crime organisé incluant la corruption. Vu l’intérêt manifesté par Haïti, le Directeur Exécutif  envisage de demander au bureau régional de Panama qui a  juridiction sur la Caraïbe d’effectuer une visite à Port-au-Prince en vue d’explorer les pistes de coopération. Il n’écarte aucune possibilité pour que son organisation soutienne le processus d’actualisation et de mise en œuvre d’une nouvelle stratégie nationale de lutte contre la drogue et que Haïti soit intégrée dans des programmes déjà en cours, notamment  le programme de contrôle des containers.

La réunion de la Commission des Stupéfiants prendra fin à Vienne, ce vendredi 21 mars. Elle aura été marquée par un débat de haut niveau ou plus d’une centaine de délégations  ont fait une évaluation des objectifs fixés dans la Déclaration et le Plan d’Action de 2009  et ont  signé une déclaration ministérielle pour appuyer entre autres l’attachement aux trois Conventions  et la tenue d’une Session Extraordinaire de l’Assemblée Générale sur les drogues en 2016. Il faut aussi souligner que lors du débat,  plusieurs pays notamment des pays d’Amérique Latine (Guatemala, Equateur, Uruguay, Colombie, Mexique)  ont prôné l’échec  des méthodes traditionnelles de  lutte axées  surtout sur la répression  et ont proposé une alternative comme la dépénalisation en mettant au centre de toute préoccupation la dignité de l’être humain. 


Délégation de la CONALD et le Staff technique de l’UNODC


La délégation haïtienne à la 57e session de la Commission des Stupéfiants était composée du Ministre David Basile, Ministre de l’Intérieur et Coordonnateur de la CONALD, de Me  Max G. Boutin, Responsable du Bureau d’Administration du Fonds Spécial et du Dr Martineau Guerrier, Chef de la Réduction de la Demande à CONALD. 




jeudi 16 janvier 2014

Atelier de travail à la CONALD


Les préparatifs vont bon train pour la réalisation du séminaire sur la mise en place des coalitions de lutte contre la Drogue en Haïti qui doit se tenir à Carrefour du 24-26 Février 2014. Ce projet pilote permettra au pays de former des agents communautaires dans la commune de Carrefour à travers 12 secteurs bien déterminés. Durant cette période, 36 personnes seront formées et constitueront les adeptes de ce mouvement qui a pris naissance aux Etats Unis et qui s’étendent désormais dans 18 pays à travers le monde.




En marge de cette session de formation, s’est tenue à la salle de conférence de la CONALD une séance de travail en vue de planifier  le bon déroulement de ce séminaire. Présents à cette rencontre, les représentants de la CONALD, de la CARITAS St Antoine et le Maire de Carrefour. La prochaine réunion est prévue pour le mercredi 22 janvier à 11 heures du matin.


Déjà, la CONALD souhaite la bienvenue aux membres de la CADCA.



mercredi 13 novembre 2013

Séminaire de formation à l’intention des commissaires du gouvernement sur le processus de confiscation des avoirs issus du crime organisé


Ce matin, sous l'initiative du Bureau d’Administration du Fonds Spécial (BAFOS) dirigé par Me Max Gédéon Boutin, le Coordonnateur de la CONALD, Maj. David Basile, a lancé officiellement à la salle de conférence du Bureau de coordination de la CONALD un séminaire-atelier de formation de trois (3) jours sur les défis liés au processus de confiscation des biens et avoirs issus du trafic illicite de stupéfiants et d’autres crimes organisés. 



  Le Coordonnateur de la CONALD

 L'Administrateur du BAFOS

Dans ses propos de circonstance, le coordonnateur a appelé chaque entité concernée à jouer pleinement leur rôle pour rendre le processus de confiscation plus efficace afin que les biens saisis et confisqués puissent servir à renforcer les capacités des institutions de lutte contre la drogue.  Il a par ailleurs signalé à l’attention de tout un chacun qu’il est un impératif pour les instances de contrôle de pouvoir répondre de manière rigoureuse aux actions malhonnêtes des narcotrafiquants.



 Une vue de l'assistance

A cet atelier, des experts de l’Office du Trésor Américain sont également invités à venir partager leurs expériences avec  les autorités haïtiennes en matière de lutte contre les crimes financiers et les meilleures stratégies à développer. Plusieurs thèmes seront débattus à ce séminaire qui s’annonce déjà très fructueux.


La délégation de l'Office du Trésor Américain (OTA) et une interprète



Le Coordonnateur de la CONALD et un membre de l'OTA

mardi 15 octobre 2013

PARTICIPATION d'HAITI AU PROGRAMME FELLOWSHIP,A L'OEA/ CICAD WASHINGTON D.C., JUILLET-SEPTEMBRE 2013

De l'invitation de la CICAD au début de février de cette année pour participer à son programme d'excellence "fellowship" à Washington DC, aux trois mois passés à Washington (du 1er Juillet au 30 Septembre), le responsable de l'Observatoire Haïtien des Drogues M. Jean Alain Bernadel a vécu une grande expérience de travail où il a rencontré des qualités humaines exceptionnelles et a acquis des compétences clés dans les domaines scientifique, professionnel et organisationnel en matière de politique de drogue. Désigné à travailler avec l'Observatoire Inter-américain des Drogues (OID), ses tâches constituaient à produire trois  documents:


 (1) l'élaboration d'un cadre conceptuel d'indicateurs standards pour les systèmes d'informations sur les drogues,

(2) le rôle de la recherche dans le développement des programmes et politiques de drogue,

(3) l'établissement d'un protocole pour l'expansion d'un projet de collecte de données sur  les toxicomanes  en traitement dans la Caraïbe


Présentation par M. Bernadel de son expérience à la CICAD

Par ailleurs, il a participé à diverses autres activités de la CICAD comme, une rencontre sur la célébration internationale de lutte contre la drogue le 26 Juin, une conférence sur l'implémentation des tribunaux spéciaux pour traitement contre les drogues, un atelier de travail de 3 jours sur le mécanisme de Suivi et d’Évaluation, la révision de la version française du "Rapport de Drogue aux Amériques" et des discussions sur l'enquête scolaire en Haïti. 



Il a aussi travaillé sur plusieurs autres documents pour le pays tels que: rapport sur sa participation à la rencontre de la Barbade portant sur la collecte des données dans les centres de traitement, rapport annuel du Système Haïtien d'Informations sur les Drogues (SHID), rapport de la réunion conjointe du SHID / Mécanisme d’Évaluation Multilatérale (MEM); et partage d'information sur les drogues avec l'OID et le MEM.


L'Ambassadeur de la CICAD a félicité les deux stagiaires de cette année, les représentants d'Haiti et d'Equateur, qui ont démontré leur professionnalisme et leur engagement envers leurs pays respectifs.

De Gauche à Droite: La responsable du MEM, Madame Angela Crowdy, la stagiaire de l'Equateur, Madame Cristina Nunez, l'Ambassadeur de la CICAD, M. Paul Simmons, le stagiaire d'Haiti, Jean Alain Bernadel

vendredi 11 octobre 2013

PARTICIPATION DE LA CONALD À LA 21ème CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ MENTALE


Célébrée cette année sur le slogan : SANTE MANTAL SE DWA POU TOUT MOUN ! », le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) à travers son Unité de Santé Mentale (USM) a marqué la 21ième  journée mondiale de la santé mentale ce jeudi 10 octobre 2013 à l’hôtel Le Plaza. Un atelier  de travail a été organisé à l’occasion de cette journée et la CONALD a été invitée à prendre part à cet événement important qui a vu réunir plusieurs personnalités (étudiants, professeurs, professionnels des secteurs public et privé, etc.) intervenant dans le domaine de la santé mentale dans le pays.


Au milieu, Mr Domersant et Mme Charit, respectivement Coordonnateur de l'USM et Directrice Générale du MSPP

À la cérémonie d’ouverture, Mr Domersant, Coordonnateur de l’USM, a ouvert l’atelier. Selon lui, la réalisation de ce symposium doit permettre à la suite des discussions et des échanges de finaliser le document de politique nationale de santé mentale qui normalement doit être annexée à la politique nationale de santé mentale. Il s’agit pour lui de profiter de cette journée pour faire la promotion de la santé mentale en vue d’inviter tous les acteurs concernés à s’impliquer davantage et à conjuguer leurs efforts pour une prise en charge réelle et effective des personnes affectées par des troubles mentaux. 


Intervention du Coordonnateur de l'USM, Mr Domersant

De son côté, la Directrice Générale du MSPP, dans son intervention, a salué les efforts qui ont été développés jusqu’ici dans le domaine de la santé mentale. Elle a remercié les partenaires qui ont apporté leur appui technique à l’USM. Particulièrement, elle a félicité la CONALD qui a élaboré le document des normes minimales de traitement dans lequel l’USM a apporté une touche particulière au volet de  santé mentale.  Ce document, selon la DG, a toute son importance car quelques fois certains problèmes psychiatriques  sont dus à la consommation de substances psychotropes.

Point de presse avec les responsables du projet



Deux cadres de la CONALD, Mme Bazile et le Dr Martineau



La DG a poursuivi pour informer que les personnes qui souffrent d’une dépression auraient un risque de 88 % plus élevé de mourir de cancer et de cardiopathie que le reste de la population. Elle attend la finalisation de la Politique Nationale de santé mentale car jusqu'à date l’Etat ne dispose pas encore d’un document officiel établissant les grandes lignes d’intervention dans ce domaine. Elle a souhaité que les partenaires internationaux puissent continuer à  collaborer avec l’Etat afin de garantir un plus grand accès aux soins mentaux au niveau de la population. Par ailleurs, la DG a invité les institutions à  former plus de compétences en santé mentale et aussi encourager plus de jeunes diplômés en médecine à se spécialiser en psychiatrie car il existe une carence évidente de médecins psychiatres dans le pays.

La DG du MSPP a conclu pour dire que la santé mentale est une priorité pour le gouvernement vu qu’il est un aspect important à prendre compte dans la dynamique du développement. Elle encourage donc les responsables qui œuvrent dans le domaine de la santé mentale à travailler pour que cette vision de garantir des soins de qualité aux victimes des problèmes mentaux soit inscrite dans le document de politique nationale de santé mentale qui reste une composante fondamentale  dans la politique nationale de santé. 

Au milieu de la journée, pour mettre un peu d’ambiance, un groupe de danse folklorique a été invitée à présenter une chorégraphie. C’était très intéressant et la pièce a été très instructive.  

 Le groupe de danse " Aochan Créole


Spectacle avec Oachan Créole

Un peu plus tard dans la journée, Dr Martineau, Responsable de la réduction de la Demande à la CONALD, a été invité à rejoindre le panel des intervenants. Il a profité pour présenter la CONALD en précisant sa mission, ses objectifs et aussi quelques réalisations effectuées par l’institution dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la drogue et les perspectives en matière de réduction de la consommation des drogues. Il y a eu un temps de débats très animé et assez fructueux après chacune des interventions. Plusieurs propositions et des idées nouvelles ont émergé à la suite de ces discussions et elles pourront bien servir à franchir les derniers pas vers l’élaboration de la politique nationale de santé mentale.


 Intervention du Responsable de la Réduction de la Demande à la CONALD, Dr Martineau


Pour clôturer la journée, le Coordonnateur de l’Unité de Santé Mentale, Mr René Domersant, a annoncé d’autres activités qui seront organisées toujours dans l’objectif de commémorer la journée mondiale de santé mentale et il a également présenté les perspectives de l’USM.  


Une vue des participants


Un cadre de la CONALD, Joseph Jr Pierre, et quelques participants